Rue Elisée Reclus

Dans le cadre d’Agora, Biennale d’architecture de Bordeaux, nous vous proposons un hors-série de quatre rues visitées en quatre jours, avec pour une fois un tirage au sort restreint parmi les quartiers liés à la biennale. Aujourd’hui, c’est la rue Elisée Reclus qui a été tirée au sort, autour des installations en carton d’Olivier Grossetête, Place Pey-Berland.

RueEliséeReclusReclus-elisee

Avant d’être un lycée à Sainte-Foy-la-Grande, Elisée Reclus était un géographe du 19ème siècle, considéré comme un des pères fondateurs de la géographie sociale et de la géopolitique française. Elisée Reclus était naturiste, végétarien, mais il était surtout anarchiste. En chemin, Bordeaux 2066 se demande ce que cela veut dire d’être un géographe anarchiste. S’agit-il de dessiner la Chine à la place du Guatemala ? De refuser de faire figurer les églises sur un plan de ville ? D’inscrire « NI DIEU NI MAITRE » sur les mappemondes ?

Les idoles n'existent pas.

Les idoles n’existent pas.

Il arrive souvent que les noms de rues soient un indicateur sur ce qu’on va y trouver. Par exemple, dans les lotissements de banlieue qui se ressemblent tous, les noms de rues se ressemblent tous : et vas-y que la rue des lilas croise l’impasse des rhododendrons… Pour les gens ou les évènements importants, on nomme des artères importantes : Pont François Mitterrand, Cours Victor Hugo, Cours Pasteur, Place de la Victoire, etc etc. Du coup si l’on poursuit cette théorie, on s’attend à trouver rue Elisée Reclus un joyeux bordel en hommage à notre géographe libertaire : immeubles en auto-gestion, boutiques refusant tout échange monétaire, absence totale de hiérarchie et de forces coercitives. Mais oui, c’est certainement tout cela la rue Elisée Reclus.

Vue générale de la rue Elisée Reclus.

Vue générale de la rue Elisée Reclus.

Bon. On savait que Pey Berland n’est pas le quartier le plus « juanita banana » de Bordeaux : cathédrale, mairie, palais de justice… Rien qui ne présage réellement d’une ambiance spécialement libertaire. Cela dit on peut trouver de la fantaisie dans le secteur : souvenez-vous de notre visite Passage de l’Hôpital, on s’était bien marré ! Mais là lorsque nous abordons la rue Elisée Reclus, rien n’est moins sur.

Trottoir de droite : d’abord un côté du Palais Rohan (plus prosaïquement : la mairie), puis une ouverture sur ses jardins à la française, et de nouveau un mur quasi-aveugle, derrière lequel se trouve l’aile sud du Musée des Beaux-Arts.
A l’heure où nous sillonnons le secteur, le musée des Beaux-Arts est déjà fermé. Néanmoins un employé qui prend l’air sur le seuil nous en confie des bribes d’histoire : l’architecte municipal Burguet démarra les plans du bâtiment devant lequel nous nous trouvons en 1858, et après moult tergiversations le musée prit sa configuration définitive en 1877, prolongeant ainsi le Palais Rohan le long de ce qui s’appelait alors la rue Rohan, qui est donc l’actuelle rue Elisée Reclus pour ceux qui n’ont rien suivi.

Rue Elisée Reclus vue des jardins du Palais Rohan.

Rue Elisée Reclus vue des jardins du Palais Rohan.

Trottoir de gauche (enfin toujours trottoir de droite, dans la mesure où nous avons fait demi-tour, vous suivez ?) : des immeubles en pierre blonde de trois ou quatre étages, rien que ça, seulement ça. Bordeaux 2066 a pour habitude lorsqu’il ne trouve pas grand chose à voir spontanément dans une rue d’en interroger ses passants. Pour ce coup-ci le test n’était pas très concluant : « je distribue des prospectus, je ne suis pas d’ici », « je me gare mais je ne connais pas »… Le mot de la fin revenant à Pierre, qui travaille dans l’entreprise de graphisme « Welcome to the saloon » sise rue Elisée Reclus : « Bah c’est une rue où il ne se passe jamais rien ».

Bébert, mascotte des graphistes de la rue.

Bébert, mascotte des graphistes de la rue.

Si Pierre avait été avocat, peut-être se serait-il senti moins seul dans la rue. Un rapide inventaire des sonnettes nous montre en effet l’omniprésence de la profession, puisque sur 170 mètres de rue nous en avons dénombré 32. Soit tout de même un avocat tous les 5,31 mètres, qui dit mieux ? Sur les sonnettes on remarque même quelques noms familiers pour qui s’intéresse à la politique locale : Michel Dufranc, maire de La Brède, et Yves Foulon, maire d’Arcachon. Tous deux soixante-huitards maoïstes à tendance écolo-léniniste, cela va de soi.

Cohabitation sur poteau

Cohabitation sur poteau

Sage, très sage la rue Elisée Reclus. On a été à deux doigts de s’ennuyer tiens. La précaire théorie de la prédestination du nom à l’ambiance de la rue vole complètement en éclats, sinon on aurait choisi rue Jean-Marie Cavada ou rue Jean-Marc Ayrault pour nommer cette rue encravatée et un chouïa fadasse.

Pour se remettre de notre manque d’émotions, nous optons pour le pub Connemara tout proche, qu’on ne présente plus tant il est une référence locale notamment en matière d’accueil de supporters ou de diffusion de la culture gaélique. L’agitation frénétique et le mélange des populations qu’offre le Cours d’Albret tranche avec le calme chic et procédurier de la rue Elisée Reclus, au nom si décalé. Face à nous : la toute nouvelle cité municipale de Bordeaux vient apporter sa petite couche supplémentaire d’ordre. Décidément, à l’ombre de l’Elysée bordelais, l’anarchisme est bien reclus.

C'est le décor du Connemara.

C’est le décor du Connemara.

 

BONUS : A Paris aussi Elisée Reclus a hérité d’une rue peu à son image. Cf. cet article de Geographica.

Advertisements

Une réflexion sur “Rue Elisée Reclus

  1. Et sans aller jusqu’à Paris, la toute proche rue Élisée Reclus de Talence est aussi assez rectiligne. Et cette homonymie peut être l’occasion de joyeux quiproquo pour qui a l’habitude de dire à ses amis qu’il habite à Bordeaux et leur donne son adresse précise en omettant le nom de la ville :
    – Allô, je suis devant chez toi, mais t’habites chez un avocat en fait ?
    – oups …

    Et pour l’anecdote, on trouve aussi des homonymes en allant chercher bien plus loin : http://www.openstreetmap.org/way/149461998 !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s